Comment un simple pressentiment a pu sauver le monde ?

 

Public domains / wikipediacommons

Nous sommes en septembre 1983, en pleine guerre froide. Jamais les relations entre l’URSS et les États-Unis n’ont été aussi tendues.
À tout moment, le destin du monde entier peut basculer. Un seul ordre de lancement d’un côté ou de l’autre et ce sont des centaines de missiles dopés « à mort » de radioactivité qui se seraient déversés sur les deux grandes puissances de l’époque et leurs alliés.
C’est dans ce contexte d’une tension extrême que Stanislas Petrov va devenir un des sauveurs de l’humanité.

Dans la nuit du 26 septembre 1983, ce lieutenant-colonel des forces aériennes soviétiques est dans un bunker près de Moscou.
À 44 ans, c’est un homme d’expérience et il dispose probablement d’un caractère assez fort pour s’opposer à ce que les écrans lui livrent cette nuit-là.
Même s’il n’a qu’une confiance limitée sur le nouveau système de détection, Petrov est obligé de constater qu’il y a bien cinq missiles balistiques qui foncent à pleine vitesse sur Moscou !
Il dispose alors de quelques minutes pour prévenir sa hiérarchie.
La procédure l’oblige à le faire. Continue reading ‘Comment un simple pressentiment a pu sauver le monde ?’ »

Une même espèce et pourtant tous uniques !

L’Homme* nous propose un beau paradoxe dans sa façon d’évoluer, d’agir, de vivre.
A la fois hyper prévisible dans beaucoup de ses décisions automatisées et en même temps excessivement complexe dans son comportement.
Au fur et à mesure que les sciences humaines mettent à nu cette espèce à part dans le règne animal, s’éloigne l’idée bien pratique d’une nature humaine unique.
Face à un acte ou une décision, nous devons au contraire les analyser selon qu’ils résultent de notre nature profonde ou de notre enveloppe culturelle.
Un vaste sujet qui ne relève pas seulement d’une réflexion existentielle.  Car plus nous connaissons la noyau de nos propres décisions, plus nous mettons la main sur nos propres existences.
Rapide tour d’horizon sur cette question essentielle.

Continue reading ‘Une même espèce et pourtant tous uniques !’ »

C’est gratuit ? Vous en êtes si sûr ?

Depuis la naissance de l’humanité, l’Homme troc, échange, paye des produits ou des services sous différentes formes.
Et au fur et à mesure qu’il a cherché à se protéger de son environnement, la question d’acheter ou d’échanger des produits n’a fait que prendre une importance considérable.
Les différentes civilisations qui se sont succédé n’ont fait que complexifier des systèmes de paiement sans jamais changer une réalité immuable : à savoir qu’un client restait un client et un produit (ou un service) restait aussi un produit (ou un service).

Mais depuis quelques années, rien n’est plus si sûr. Continue reading ‘C’est gratuit ? Vous en êtes si sûr ?’ »

Décision et biais d’ambiguité

Nous retrouvons Marc, notre cadre de direction fictif.

Il doit aujourd’hui réfléchir à l’implantation dans un pays d’une filiale de son entreprise.
Il a le choix entre un pays qu’il connait bien pour y passer ses vacances et y avoir travaillé quelques années.
Et un autre pays, qu’il ne connait pas et dont il n’a aucun préjugé.

Sans le savoir, Marc va sans doute focaliser ses recherches d’informations sur le premier pays dont il dispose déjà d’une impression. Continue reading ‘Décision et biais d’ambiguité’ »

Les décisions absurdes – mode d’emploi

Des décisions absurdes, nous en faisons tous, y compris sans nous en rendre compte.
Mais nous atteignons rarement le niveau consternant proposé par de nombreuses organisations.
Sur le papier, les décisions collectives sont moins risquées que celles qui ne passent que par un seul individu, forcement influençable et victime de nombreux biais.
Ça c’est sur le papier et comme dirait un anonyme qui aurait dû être célèbre : « En théorie, il n’y a pas de différence entre la théorie et la pratique. En pratique, il y en a une. » Continue reading ‘Les décisions absurdes – mode d’emploi’ »